Suivez le guide...

mercredi 22 février 2012

Février en Alsace


Ce mois vivifiant est une aubaine pour un tourisme serein, affranchi des foules de fin d’année. Ce mois, et ces souvenirs de chandeleur, évoque en moi un village au charme fou qu’il faut absolument que vous visitiez, à votre rythme ou comme nous l'avions fait l'an passé (pour plus d'infos suivre ce lien ICI)
Dans l’unique rue principale, de gauche à droite, les délices se succèdent à chaque palier : bienvenue à Niedermorschwihr.



Rares sont les personnes qui en ce mois de chandeleur ne se remémorent pas ces crêpes fumantes et dorées, réminiscence de l’enfance et gourmandises de toute âge. Dans notre esprit, pourtant, l’habitude peut leur faire perdre de leurs saveurs.
Or, dans ce village se trouve la boutique rêvée : La Maison FERBER avec ses confitures ‘’haute couture’’, pour refaire de ces moments, une anthologie gourmande. 
Que ce soit ‘’Pommes d’Alsace au caramel’’ ou ‘’Figues à la vanille et au gewurztraminer’’, en passant au plaisir pur et exotique de la mangue ou des fruits de la passion et en finissant par un original ‘’Fleurs d’Acacia dans une gelée de pomme’’, essayez une crêpe fourrée avec ces trésors...Ici se trouvent des goûts oubliés et les sensations retrouvées du plaisir de la gourmandise.


Ne partez pas de ce village, écrin au milieu des vignes abruptes de trois grands crus environnants, sans une promenade dans les vignes ou une dégustation de ces vins de grand Terroir.
Je vous conseille de passer au Domaine Albert BOXLER ou au Domaine de l'ORIEL, qui utilisent au mieux les terres granitiques et pentues du grand cru Sommerberg.
Ces maisons proposent des vins purs et vifs, avec des rieslings pleins de forces et de sensations diverses (fleurs blanches, agrumes, miel), dont les quelques sucres résiduels de la jeunesse sont en général parfaitement balancés par une trame sèche et fraîche.



Pour finir cette belle journée d’épicurien, et avoir fait un petit tour des spécialités du coin, il est quasi indispensable de réserver une table au fameux Caveau MORAKOPF.
Ici on déguste toutes les spécialités traditionnelles de la région : la Choucroute et le Baeckaoffa gargantuesques.Mais aussi des ‘’alsacienneries’’ typiques tel que le gourmand Bibeleskäs Munster, les tendres Schwina Zingala, les beaux Wädle et autre Schiffala.

Ces plats achèveront de vous donner une grande part du secret de la gourmandise à l’alsacienne...

4 commentaires:

Bobosse92 a dit…

Niedermorschwihr est aussi connu pour le clocher tort de son église

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clocher_tors

Bruno

Antoine MANTZER a dit…

Tout à fait Bruno ! et excuse moi pour le retard de publication et de réponse.

J'avais d'ailleurs mis l'accent graphique sur cela sur mon flyer de l'an passé pour une journée épicurienne pas triste du tout !

http://secretsepicure.blogspot.com/2011/04/nieder-au-choix-cest-quoi.html

A bientôt

Pascal Boissière a dit…

Bonjour.

Vous faites fort bien de rappeler à nos mémoires parfois distraites et/ou encombrées l'existence du Caveau Morakopf. J'y suis donc retourné il y a peu, et, au total, je n'ai pas été déçu du voyage.

(Au passage, mille mercis pour votre blog, véritable source d'enseignements et de renseignements (entre)tenue par un passionné.)

Antoine MANTZER a dit…

Bonjour Pascal, effectivement loin de moi l'idée de faire une révélation du Morakopf ! L'adresse est archi-connue certainement mais je suis souvent surpris comme les gens peuvent "oublier" ce genre de référence. Je me fais donc un devoir de vous les remettre en bouche, à vous donner envie à tous d'y refaire un tour, histoire de goûter par vous-mêmes. Et puis il faut dire qu'en matière d'alsacienneries, y a pas beaucoup mieux dans la région à mon avis. A bientôt et au plaisir de vous donner "l'envie de meilleur" !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...