jeudi 21 mai 2015

Le court-métrage "Schlossberg" et les « Grands Terroirs d’Alsace »…..Première !

Cela faisait plusieurs mois que nous voulions vous présenter notre petit bébé : ce court-métrage sur le fameux Grand Cru Schlossberg, qui est, à l’évidence, un des plus « Grands Terroirs d’Alsace » ! 

Alors…Prêt ??...3, 2,1…Dégustez !!!





J’espère que cela vous a mis le vin à la bouche et que vous n’avez plus qu’une envie : découvrir les paysages, les hommes et les vins de ce grand terroir.

En tout cas, c’est ce que tout le monde nous dit après avoir vu ce film pour la première fois.

Nous remercions encore une fois chaleureusement les ambassadeurs de ce terroir, Jacky Barthelmé et Philippe Blanck, pour nous avoir donné de leur temps et prêté leur image tout en sachant s’effacer devant leur terroir.



Ce film d’auteur, nous l’avons tourné il y a longtemps, mais nous ne savions comment, quand et où le sortir. Sa sélection au festival « OENOVIDEO », sans doute le plus grand festival d’images dédié au monde du vin (100 films de 16 pays et de 10 chaînes de TV représentés l’an dernier), et la suite de l’aventure vers d’autres grands crus d’Alsace nous ont convaincus de créer un site dédié, nommé naturellement « Grands Terroirs d’Alsace », pour vous le présenter, ainsi que toute l’actualité de nos films.



Quand je dis « nous », « notre », vous savez, vous qui me lisez attentivement, que c’est avec « la belle équipe », mes associés Julien Carlier (le directeur artistique) et Arnaud Masson (le réalisateur) et moi-même que tout se fait concernant ces vidéos-terroirs.   

Ce premier opus sur le Schlossberg est une mise en bouche, car nous avons déjà le plaisir de vous annoncer que le second court-métrage, dédié au rayonnant Grand Cru Zinnkoepflé, est en cours de tournage et sortira dans les derniers jours de décembre 2015.

Restez connectés et surtout, restez branchés sur les grands crus, vins et terroirs d’Alsace.

In elsass veritas

Antoine Mantzer – Julien Carlier – Arnaud Masson


jeudi 7 mai 2015

Un vrai plat d’anthologie gourmande signé Laurent Arbeit !

Des plats comme ça, on en croise pas tous les jours, ni tous les mois, peut-être tous les ans, quand on est chanceux. Même si souvent j’use et abuse de termes grandiloquents et déclamatoires, ici, « l’anthologie gourmande » est bien méritée.



jeudi 30 avril 2015

Reretour à la Brasserie Côté Cour, à Colmar !


Ça faisait bien longtemps que je n’étais pas retourné manger dans la fameuse brasserie du « tout Colmar », dans ce recoin élégant, en dehors de la foule et du vent. La faute à un rapport qualité/prix/plaisir et un service qui ne me convenaient plus.
Alors comme, en plus de la déco, ce « place to eat » colmarien a eu la bonne idée de revoir totalement sa carte et pas mal de son personnel de service,  que le temps s’y prêtait admirablement, nous y sommes allés pour vous.



mercredi 22 avril 2015

Un repas Chez Yvonne, à Strasbourg, pour manger une institution

Il y a peu, par un jour de « moins beau », il nous vint l’idée de manger une institution strasbourgeoise, The Winstub à l’Alsacienne, LA seule vraie institution en la matière.

Finalement elle est de celle que l’on croit connaître par cœur tant on nous en parle, mais on se souvient que l’on n’y a pas mis les pieds depuis quelques dizaines d’années, alors que, visiblement, tout le paysage culturel et politique français et international vient là très régulièrement.



jeudi 2 avril 2015

L’Agneau majuscule, très simplement cuisiné-maison ou magnifié et 100 fois étoilés

L’agneau sera à l’honneur ce week-end, du moins je l’espère…c’est la saison après tout, et il n’y a rien de meilleur que la saison.

Avant de se régaler de ces gigots et autres épaules, un peu grillés mais surtout cuits lentement et plus ou moins longuement dans les plats, lèche-frites et cocottes familiales, mettons-nous tous ensemble en appétit.


jeudi 26 mars 2015

Un grand plat de veau panoramique, par Jean-Philippe Guggenbuhl


La générosité d’un chef est un bon marqueur de son amour du métier et de son respect du client. Bien sûr remplir une assiette à ras-bord de grossière pitance n’a jamais fait un beau plat, ni un bon plat, mais quand c’est bon, et qu’en plus on en a presque trop (tout est dans le presque), on touche au bonheur ultime.

Cette « assiette autour du veau », intitulé un peu pauvre mais néanmoins clair pour ce grand plat panoramique dégusté il y a quelques mois, au cœur de l’hiver, à La Taverne Alsacienne du chef et de la famille Guggenbuhl, est un plat dont on se souvient longtemps.



mardi 17 mars 2015

Un beau vin d'Alsace et quelques mariages divins...Vol 1

Auxerrois Vieilles Vignes 2010 – Domaine Paul Blanck 
& quelques idées d’accords divins...

A l’ouverture, et en regardant ce vin en face, on lui trouve une robe étincelante, la lumière semble s’y engouffrer pour rebondir sur une myriade de facettes, elle se revêt d’un jaune d’or tendre. Le nez de ce vin se présente instantanément sous son plus beau jour, il semble avoir atteint un début de plénitude sereine, avec un fruité soutenu, mais agréablement acidulé. On y  trouve le jus de quelques fruits jaunes, de la pulpe de pamplemousse rose et un air de coquillage blanc.
La bouche est d’une complémentarité réjouissante, elle suit le même chemin, tendre au départ, elle se poursuit, vivifiante, dynamique, et développe une belle persistance aromatique et un superbe fruité éthéré.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...