Suivez le guide...

jeudi 21 avril 2011

Qu'ils sont bons, qu'ils sont beaux, ces BOKO by Laurent Peugeot

Quand on aime bien manger, on vénère le frais, mais quand on trouve des petits plats en bocaux, réellement (bien) fait par un chef digne de son étoile, on ne peut que se laisser tenter.
Cela tombe bien c’est ce que nous propose Laurent Peugeot, chef du Charlemagne à Pernand-Vergelesses.





A vrai dire, il s’agit là d’un chef que je suis depuis longtemps, car j’aime sa cuisine juste et moderne et sa vision d’un échange inter-continent permanent.


Il aime le Japon et ceux ne sont sûrement pas les désastres actuels qui vont calmer ses ardeurs.





Mais il est français, alors il aime plus encore « nourrir-mieux » son prochain, par tous les moyens possibles. Il y avait déjà le restaurant étoilé, dont je vous ferais bientôt goûter quelques plats signatures ici-même, il y avait aussi les deux adresses-annexes toutes différentes, dans le bon ton, et il y a aussi ces fameux BOKO.



C’est de cela dont je veux vous parler aujourd’hui, car quand c’est bon, je ne peux me taire.







Il suffit pour s’en convaincre d’ouvrir la Terrine de Canard aux girolles, la terrine est complète, intègre, elle a du goût et n’est pas sèche. Oh bien sûr, comme souvent, on est un peu déçu (car on est gourmand) du manque de girolles, mais avec sa petite gelée au fond - mieux qu’à la maison – et son caractère-canard, on trouve là une des terrines du commerce, les plus juste que j’ai mangé.


Mais il y a surtout toute une gamme de plat, allant du Velouté de Courge au miel de fleurs, bien relevé, agréablement miellé, au Lapin à la moutarde et au délice de Pommard, servi tout nu, juste dans son jus ; on finit même avec des desserts comme cette Compotée Ananas et Manque, sirop passion-Yuzu, impeccable. Un dessert en équilibre sucre/acide haut en couleurs, avec de bons morceaux d’ananas confits et boostés aux fruits et agrumes exotic-asiatik.


C’est surtout qu’on a pas tous les jours le temps de cuisiner-varié pour sa famille, alors des solutions comme ça, on aime, forcément. Car même si c’est du bocal, c’est du Weck, et c’est surtout du made-by-chef, sortie de son esprit et de ses cuisines. Voir même, depuis quelques jours, d’un laboratoire (que je trouve ce terme moche pour de la cuisine) dédié, tellement ça commence à bien fonctionner.





Alors s’il y a des amateurs de Lasagnes de Saumon à la Ricotta, prêt en 5 minutes au bain-marie, pas trop sèches et pas grasses du tout, en plein dans le poisson, qu’ils ne se gênent pas.


Je finirai par évoquer mon BOKO préféré, Le Parmentier de Queue de Bœuf, car faut le voir sorti de son bocal pour savoir que ce n’est pas du fait-maison.


La purée de pomme de terre est vraiment agréable, on dirait du fait-minute et la viande, est bien marinée et cuisinée, encore un peu légère en quantité, mais n’est-ce pas là, une des preuves les plus formelles, qu’ils sont bon, qu’ils sont beaux ces BOKO by Laurent Peugeot.








2 commentaires:

contact a dit…

Pour en avoir déguster quleques uns, je ne peux qu'encourager celles et ceux qui hésitent encore. Vous pouvez retoruver une bonne partie de la carte sur le site www.faubourg-des-saveurs.com en exclusivité.

Antoine MANTZER a dit…

C'est vrai que la sélection est large et répond à bien des envies.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...