Suivez le guide...

mardi 12 avril 2011

Clos des Langres 2004, Domaine d'ARDHUY, un pont entre deux rives

La divine Bourgogne se rapproche de moi et j'en suis fort aise, ainsi pour réduire les distances et le temps, j'ai fort envie de la re-goûter dès à présent. C'est pourquoi il y peu j'ai ouvert ce Monopole du Domaine d'Ardhuy, Clos des Langres, sur son millésime 2004. A l'oeil, c'est déjà flatteur, ça donne du carmin et des reflets profonds, avec des nuances plus légères sur les bords du verre.
Au nez, c'est étoffé, sur un peu plus de dureté que les évidences du Pinot Noir, et en bouche l'entrée est gourmande, avant de devenir rapidement intense et fraîche en milieux de bouche, avec un final plus tendre à l'ouverture, plus fougueux une heure plus tard. Ça décline quelques notes d'ardoise chaude, d'épices douces et de myrtille...

Ça me fait surtout comme un pont entre deux rives, entre Côte de Nuits et Côte de Beaune, piochant au Nord et au Sud pour me donner un avant-goût de ces capricieux climats...


Ce vin à finalement un peu de distinction dans pas mal d'instantanéité, il est puissant dans l'ensemble mais la balance se fait grâce à la petite acidité rafraîchissante qui accompagne la fin de bouche.


Cela reste néanmoins un peu déséquilibré, plus fougueux qu'animal, mais cela nous donne à rêver aux futurs pinots noirs qui vont nous réjouir dans quelques semaines et nous redonner la force d'aller encore plus loin.

1 commentaire:

MACLART a dit…

Magnifique commentaire sur un magnifique vin. 2004 est en Bourgogne l'un des millésimes des plus difficiles à vinifier. Des sous-maturités ont donné bien des notes végétales. L'adoption du bio et de la biodynamie pensée depuis longtemps dans ce domaine ont donné des notes pures et des arômes précis. Bravo aussi à Carel VOORHUIS, le régisseur du domaine, d'avoir réussi un tel nectar.
L'ensemble du blog est amusant et ludique, autre bravo.
A bientôt cher collègue.

Patrick MACLART.
www.bourgogne-wineblog.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...